“Être handicapée est une chose. Cela commence par ne pas avoir pitié de soi-même et d’avoir aucune gêne, c’est-à-dire, de se dépasser pour avancer. Aider passe aussi par surmonter ses propres peurs. Malgré ses difficultés, on peut toujours aider d’autres personnes handicapés. Telle est la solidarité que je souhaite exprimer.”

Dans cet esprit, je me suis rendue aux Foulées Automnales de Meyrin: la course où se mesurent quelques athlètes de l’élite mondiale avant l’escalade pour une préparation optimale.

J’ai eu la chance d’y être invitee afin d’encourager les athlètes et d’accompagner une joëlette sur le premier tour de piste, ce qui était pour moi symbolique.

D’une part, courir et mener une personnes handicapée était une grande responsabilité. Sur le tartan mouillé, je ne devais pas glisser. Ma main gauche était “spastique” et je dus faire comfiance à l’autre qui est d’autant plus ataxique” (manque de coordination). D’autre part, cela représente mon nouveau terrain de jeu en compétition. Ce moment était très émouvant…

Merci aux Foulées Automnales de Meyrin et à l’Equipe Défi Joëllette pour leur confiance!

Vidéos en images

2018-11-25T21:14:49+00:00