Mes activités de janvier à mi-février :

Fin 2019, ma priorité était de me ressourcer le plus possible. Ce n’était pas un hasard mais la réalité : le début de l’année s’annonçait corsé ! Quoi de mieux que la montagne afin de se reposer ? Il a suffit d’être deux semaine à la montagne (Saanen) pour me sentit totalement équilibrée.

Meetings Macolin

A mon retour, Les séances d’entraînements hebdomadaires à Lausanne reprenaient. Enfin, ce premier mois de l’année était surtout marqué par mon retour à la compétition ! Ma blessure à la cheville avait entraînée quelque temps d’arrêt. Après sept mois de rééducation, de travail acharné, de hauts et de bas, je n’ai pas seulement remis un dossard, mais j’étais en mesure d’améliorer des aspects techniques ! évidemment, le chrono évoluait également.

J’ai pris le départ aux deux meetings à Macolin (le 25-26 janvier et le 1-2 février), à raison d’une course par jour (4 courses, voir dans résultats), toutes sur une distance de 60 mètres. N’ayant qu’un an et demi d’expérience en athlétisme, l’important était de reprendre le rythme imposé. Chaque jour, j’ai tenté d’améliorer ce que j’apprenais la veille. Cela m’a emmené à économiser de l’énergie là où je le pouvais, à améliorer ma technique et mon “agressivité” dans les mouvements et finalement, à réaliser un chrono de 9 secondes 79 (à la quatrième course) !

Entre les deux week-ends de compétition, je ne me suis pas arrêté : c’était ma première semaine de camp d’entraînement à Macolin. Je m’y suis rendue aux côtés de deux athlètes de mon groupe d’entraînement ainsi que de mon coach qui était à mes côtés lors de chaque séance. C’était un vrai atout pour progresser. J’y resterais encore deux semaines de plus (jusqu’à mi-février) afin d’optimiser ma préparation. J’effectuais alors de nombreuses séances de technique de course, de course, de vélo et de musculation pour augmenter ma force. En tout, je m’entraînais sept à huit fois par semaine. Ce n’était pas facile, mais je tenais à persévérer et à mettre toutes les chances de m’améliorer de mon côté.

Jeux Olympiques de la Jeunesse Lausanne 2020

Etant l’une des Ambassadrices des Jeux Olympiques de la Jeunesse Lausanne 2020, j’y étais investie à plusieurs reprises ! Après la cérémonie de la flamme à Genève (octobre 2019), j’eus la chance une nouvelle fois de porter la Torche Olympique de la Jeunesse lors du relais final sur les Quais d’Ouchy.

Quelques jours plus tard, pendant les Jeux, je fus invitée à l’Hôpital de l’Enfance par la Fondation Enfants Planète Malades avec Louise Thilo. Le but était d’intervenir auprès des enfants et de leur faire vivre les Jeux autrement : nous avons bricolé des médailles !

Au village des Jeux au centre de la ville, j’ai participé à l’atelier « L’opéra tout un sport » avec la magnifique chanteuse Béatrice Nani. Entre mes activités, je suis intervenue pour La Télé et Radiobus. Afin de marquer la fin de mes engagements, j’étais la « Guest of the Day » le samedi 18 janvier. Une magnifique journée !

La suite?

La deuxième moitié de février sera marquée par un grand événement : la soirée de soutien du 20.02.2020 qui me portera, je l’espère, jusqu’aux Jeux Paralympiques de Tokyo 2020 !

J’ai également prévu une course à Genève sur 50m le 26 février en guise de préparation pour le mois de mars. Les premières échéances internationales 2020 vont arriver.

Voir agenda.