Chloé Seyssel, co-réalisatrice du film et moi nous sommes rejoints à Martigny. La projection de Bucéphale eu lieu dans une salle authentique comptant soixante places au milieu des alpes suisses.  L’atmosphère fût unique dans la Cave Marie-Thérèse Chappaz à Fully !

Je ne connaissais presque personne… Nous fûmes chaleureusement accueillis dans l’univers des spectateurs ! Notre présence a enchanté tant ces derniers que les organisateurs. Nous étions évidemment ravis !

« Alors qu’elle faisait partie de l’équipe suisse de dressage, Celine van Till, 16 ans, fait une grave chute de cheval qui la plonge dans le coma. Elle se réveille avec d’importantes séquelles. Comment faire de l’adversité une force pour affronter et dépasser ses limites ? »

J’ai évidemment répondu à l’énigme lors d’un échange avec le public suite à la projection. D’abord, il était intéressant d’avoir un avis extérieur, soit l’avis de Chloé, à propos de la réalisation du film. Les « montagnes russes » ont eu lieu à tous les niveaux… ce qui traces de nombreux parallèles entre l’équipe de tournage et moi…

J’ai ensuite évoqué les valeurs de la terre et de la vie… Oui, on s’enrichit et on grandit… La transparence dont j’ai fait part sur mes expériences vécues (dont les plus douloureuses, comme la dépression) et sur mes difficultés invisibles au quotidien ont marqué et touché profondément mon audience. De plus, ils témoignèrent apprendre des facettes souvent oubliées liées à l’état d’esprit… Le plus beau remerciement était un « merci, c’est une chance de vous avoir ici » !

2019-03-28T14:32:04+00:00